Je pleurais parce que je n'avais pas de souliers jusqu'au jour où j'ai rencontré un homme qui n'avait pas de pied - Dicton persan

Il y a encore des moments où je cherche malgré moi à remonter le courant : la vie se charge alors de me rappeler que mon chemin va dans le sens du flux.

Par exemple, encore récemment, j’ai retrouvé ma voiture avec un pneu crevé. Ma première réaction a été de dire : “Oh non, ce n’est pas vrai !”. Par cette exclamation, j’ai clairement refusé la réalité telle qu’elle se présentait à moi. Apprendre à accepter, c’est – dans ce cas – reconnaître que “oui, le pneu de cette voiture est crevé”, puis se demander : “que vais-je pouvoir mettre en œuvre pour le réparer ?”, et finir par accepter et même remercier cet événement, en disant par exemple : “Les choses auraient pu être pires, le pneu aurait pu éclater sur l’autoroute…”.

Le chemin de l’acceptation commence par l’acceptation de soi, avec ses défauts et ses qualités, même si l’on peut corriger ses imperfections grâce à un travail sur soi-même. C’est peut-être là la première des gratitudes : être simplement reconnaissant d’exister, d’être soi.

Et vous, acceptez-vous ce qui dans un premier temps vous paraît être une expérience négative ?

Je vous souhaite une bonne journée,
Ludovic

CADEAU DE BIENVENUE

CADEAU DE BIENVENUE

7 étapes pour créer votre entreprise ou votre projet de cœur en toute sérénité. Je vous offre ce guide (format PDF) pour vous permettre d'entreprendre une nouvelle vie pleine de sens.




Informations validées. Le lien de téléchargement de l'eBook vous a été envoyé par e-mail. En cas de problème, n'hésitez pas à prendre contact avec nous (rv page Contact).